Aulnoy lez Valenciennes Parti Socialiste
Aulnoy lez Valenciennes Parti Socialiste

Notre ami et camarade, Frédéric DESCHAMPS

Le par

25 Frédéric DeschampsCher (e) Camarade,

C’est avec stupeur et une immense tristesse que nous avons appris le décès brutal, à l’âge de 59 ans, de notre ami et camarade, Frédéric DESCHAMPS, conseiller municipal.

C’est un choc douloureux pour tous ceux qui l’ont connu et une grande perte pour la vie politique aulnésienne, lui qui a été membre du bureau de notre section durant de nombreuses années.

Nos premières pensées vont à son épouse, à ses deux fils et à sa famille à qui nous présentons nos plus sincères condoléances. Nos pensées vont également à ses proches ainsi qu’à ses amis. Nous ne saurions oublier ses camarades du Parti Socialiste pour lequel il a donné une part de sa vie politique et militante.

Passionné par la confrontation des idées, dévoué à l’action publique, il croyait aux vertus du débat. Animé par la volonté de faire progresser sa commune au service des Aulnésiens, sa disparition survient alors qu’il avait encore tant à donner.

Tant donner au collège Madame d’Epinay où en tant que Professeur d’EPS depuis près de 20 ans, il développait de nombreux projets pédagogiques avec la SEGPA notamment, et où il avait créé la section UNSS de la Savate Boxe Française.

Tant donner dans d’autres fonctions militantes, lui qui a été syndicaliste au SGEN-CFDT et Président de la FCPE au Lycée de l’Escaut.

Tant donner en tant que formateur en prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP), et du mal de dos au travail.

Tant donner à sa commune et aux Aulnésiens. Frédéric a été élu, la première fois, en novembre 2005 aux côtés de la nouvelle équipe emmenée par Laurent DEPAGNE. Il a occupé des fonctions au service de la commission municipale des sports, à la commission extra-municipale des sports puis à l’OPS (Office de Promotion du Sport). Sa contribution au débat municipal s’étendait aussi largement à la politique culturelle et budgétaire de la commune.

Toujours disponible pour toutes les missions qui pouvaient lui être confiées, assidu à toutes les réunions, impliqué dans de nombreux projets et manifestations municipales comme la Course de la Rhônelle ou la Fête de la Soupe, il laisse le souvenir d’un élu investi et efficace, soucieux de l’intérêt général.

Frédéric était un homme engagé. Il portait avec passion l’idée de justice sociale. Il est arrivé que ses positions dérangent, voire qu’elles interpellent. J’ai moi- même eu des débats avec lui, sur différents sujets qui nous tenaient à cœur tous les deux. Mais il n’était pas possible de se fâcher vraiment avec lui. Car c’est véritablement le lot de tout militant engagé et passionné, de toute personnalité attachée à défendre ses choix et convictions avec ardeur pour faire avancer ses idées.

Sa disparition laisse un vide au sein de la section socialiste, du conseil municipal mais également dans le milieu associatif. Et sa voix va manquer au sein de notre groupe au conseil municipal.

C’est donc avec respect et émotion que nous saluons aujourd’hui la mémoire de notre ami à tous.

Le parti socialiste perd aujourd’hui l’un de ses grands militants.

Je vous prie de croire, Cher (e) Camarade, à l’assurance de mes salutations cordiales et distinguées.

Julien Dusart

Sur le même thème, lire aussi :

Avec ou sans François Hollande, Jean-Christophe Cambadélis souhaite une primaire au Parti socialiste en vue de la présidentielle de 2017. Le premier secrétaire du PS doit proposer, samedi 18 juin,
Le par
L'Insee a prédit, jeudi 16 juin, une accélération de la croissance en France en 2016, qui devrait atteindre 1,6% après s'être établie à 1,2% en 2015. Le produit intérieur brut
Le par

Les derniers contenus multimédias